AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le petit théâtre d'Ishar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishar

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 35
Localisation : Genève

MessageSujet: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 3 Déc - 11:29

Bonjour à tous,


Vu que l'actualité du forum est plutôt calme, je vais profiter de vous raconter quelques anecdotes au sujet de la guide, tel le grand-père qui s'assied au coin du feu le soir de Noël pour conter une histoire à ses petits enfants qui n'en n'ont strictement rien à barrer mais qui sont présents parce qu'ils savent qu'il faut en passer par là pour pouvoir ouvrir les cadeaux sans risquer un coup de dentier....

Le récit en plusieurs actes que je vais vous conter prend place une poignée d'année plus tôt, à l'époque ou la guilde sévissait en Outreterre et passait le plus clair de ses soirées à martyriser les fantômes qui peuplaient cette vieille baraque qu'est Karazhan... je vous parle d'un temps que les moins de 2 ans (de guilde) ne peuvent pas connaître, la guilde en ce temps-là...

... possédait de nombreux plaqueux dans ces rangs, notamment Zoreille (que jadis je demandai en épousailles), impératrice de la picole et deèsse de la vanne qui tranche, Hellsbells, fier guerrier Dranei malheureusement pourvu qu'un organe reproducteur de gnoume prépubaire, Gwil le chevalier de la mort brésilien dont la transsexualité fit la Une de toutes les gazettes d'Azeroth à une époque pas si lointaine, Karnhos guerrier elféminé et distilleur de génie qui créait son propre tort-boyaux dans le vieux quartier de Hurlevent... et bien entendu, telle une moule accroché à une parois rocheuse de la Vallée de Strangleronce, on trouvait le plus réputé des micro-ondes de tout Kalimdor, j'ai nommé notre fidèle Promidef.

A la lecture de ses quelques lignes, vous pourriez penser que je dépeins ces quelques personnages de façon plutôt reluisante, mais ne vous y fiez pas trop, la tableau va vite s'assombrir et donner place à qqch de bien plus abstrait.

En ce temps là, il était de bon ton au sein de la guilde, que chaque classe se réunisse dans un lieu qui lui était réservé. Ainsi les démonistes squattaient un vieux sous-sol désaffecté d'une auberge délaissée, les prêtres s'abritaient dans une chapelle montée à la gloire de je ne sais quel Dieu, les druides se réunissaient dans la forêt d'Elwynn, tout prêt du champ de chanvre de notre ami Mavrik, les paladins, de part leur classe supérieure résidaient au Donjon de Hurlevent, les chasseurs avaient pour habitude de se donner rendez-vous dans un stand de tir avec garderie de pets à l'entrée et nos amis chamans, grands adorateurs des paradis artificiels, organisaient des raves party géantes aux pieds des Pitons-du-Tonnerre. Et les voleurs... (ça existe les voleurs ???)

Quid des guerriers et des chevaliers de la mort me direz-vous ?

Eh bien, sans doute attirés les uns vers les autres par l'odeur de rouille, ces intellectuels se réunissaient dans un seul et même endroit : La taverne des Plaqueux !!

J'espère que vous n'êtes pas à deux doigts de passer à table ou pire déjà entrain de casser la croûte, parce que la description de ce haut lieu du métal hurlant pourrait vous filer une nausée plus rapidement que Promidef n'empille les verres de rhum !

Une taverne donc, un bar dans le fond de la salle qui se prolonge sur toute la largeur, quelques tables, des restants de chaises, quelques tableaux éventrés, des luminaires chancelants, et un vieux piano auquel il manque une bonne dizaine de touche... Le décor est planté et votre repas tient toujours dans votre estomac, c'est la suite qui pourrait bien vous le faire rendre...

En effet ce lieu est le theatre d'un nombre démesuré de crimes contre le bon goût, la décence et même la dignité... Posez, ne serait-ce qu'un sabot sur le pas de la porte, et c'est une odeur a faire palir un Tauren qui vous prendra au nez : un mélange de raclure de rouille, de viande faisandée, de sang séché, d'urine d'elfs, d'effluves d'alcool et autres réjouissances du même acabit. En entrant vous êtes donc déjà privé d'un sens, l'odorat, et si vous n'avez pas fuit, préparez-vous à en perdre une deuxième, la vue. Car ces maudits plaqueux ont un don tout particulier pour arriver à vous pondre un décor digne de cette odeur infecte : des assiettes empillées sur une table avec des restants de razorbacks à demi recouvert d'asticots et de mouches, une carcasse de mouton arroché au mur, quelques monticules brunâtres sur le sol ci et là, de vieux tonneaux éventrés qui laisse s'écouler la bière fermentée, et quand ce n'est pas un hordeux à moitié éviscéré qui pourrit dans un coin de la salle, c'est sa monture qui "sèche" attaché au plafond par l'intestin grêle de son propriétaire...

Et au milieu de ce capharnaum, nos prix nobels de la finesse et du savoir vivre qui festoient allégrement et enquillent les pintes de bières comme si de rien n'était, s'hurlent les uns sur les autres, jouent aux fléchettes avec leurs armes de "déception massive", se nourrissent de barbak crue et se soulent jusqu'à plus soif ... il n'est pas rare d'en voir un vomir trippes et boyaux sur une table tandis que les autres le regardent en riant aux éclats et en recommandant une enième tournée de cervoise tiède...

Au royaume de la poésie, le plaqueux est roi !

Si ce haut lieu de la gastronomie et du raffinement était réservé aux plaqueux, un Dranei avait pourtant décidé de venir mettre un grand coup de pied dans ce sac de vis (ou vices) : Orpheo, mage ô combien adulé par ses paires, avait une aversion toute particulière pour la débauche dans laquelle se complaisaient ces boîtes de conserve et il comptait bien leurs en faire voir des vertes et des violettes !

Je n'avais pas évoqué le lieu ou se réunissait les mages, laissez moi vous le réveler : leur QG était en faite un pressing gnoume qui siège à quelques ruelles de la taverne des QI de 12, c'est donc là que se formeteront les plans les plus diaboliques de ce mage que tout Azeroth tient en haute estime.

Le reste appartient à l'histoire, et c'est sur notre forum que se place notre scène, où pour d'anciennes querelles mages et guerriers de nouveau se mutilent !

A suivre...


Ish


Dernière édition par Ishar le Mer 8 Déc - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishar

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 35
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 3 Déc - 14:20

ACTE PREMIER

(pour rappel, tout est tiré de faits réels)

Nous retrouvons notre seigneur de la flammèche, le légendaire Orpheo se promenant le sourire aux lèvres dans les ruelles d'Hurlevent, il s'apprêtait à rejoindre le pressing gnoume pour voir ses compagnons mages et faire repasser sa nouvelle robe qu'il avait majestueusement arraché à un des gardiens de Karazhan la veille. Il sifflotait joyeusement sans prendre garde réellement à l'endroit exact ou il se trouvait, et là, il leva les yeux pour se situer un peu mieux et son regard s'arrêta brusquement sur une enseigne qui lui faisait face quelques dizaines de mètres plus loin : La Taverne des Plaqueux !

Un frisson lui parcouru le corps et un ricanement diabolique se fit entendre... notre phénomène du dps avait décidé d'aller "rendre visite" à ces vieilles carcasses de tole froissée et de les secouer un peu !

Combattant l'odeur que la taverne dégageait dans toute la ruelle, il se faufila jusqu'aux fenêtres pour observer l'activité au sein du Musé de l'élégance. Il essuya un carreau un peu moins sale que les autres et y plongea son regard affuté :

La taverne était étrangement calme. Quoi qu'à ces heures matinales, généralement ces tas de ferrailles décuvent dans le caniveau ou finissent leurs nuits dans la Prison de Hurlevent. Cependant qui dit calme, ne dit pas vide !

En effet, notre mage de génie aperçut une silhouette. Un de ces guerriers usés et désabusés se tenait là, seul, accoudé au bar, ses armes encore ensanglantées posées sur le sol.

Au manque total de charisme, Orpheo reconnut tout de suite Promidef, ce guerrier avec qui il avait déjà un lourd passif, visiblement il était là pour boire et rien d'autre, en témoignait la bouteille de rhum à moitié vide et les cadavres des deux précédentes qui roulaient sur le bar. Apparement cette boite de conserve avait le vague à l'âme, ruminant certainement des souvenirs d'une époque où son métier était encore reconnu et n'avait pas été remplacé par ces druides polymorphes qu'il avait en horreur et les paladins, classe qu'il enviait par-dessus tout, et tout spécialement Ishar, le plus réputé d'entre eux. Notre pauvre guerrier semblait croulé sous le poid d'un lourd passé et les verres montaient à ses lèvres de plus en plus régulièrement, l'enfonçant toujours plus dans ce profond désarroi.

Notre fantasque adepte de la fireball et du kameha qui assistait à la scène caché derrière la fenêtre n'avait cure des turpitudes de cette vis sur patte, il allait profiter de la situation pour s'attaquer à cette proie facile !

Le guerrier semblait de moins en moins apte à tenir sur ses pattes, il commençait à tanguer dangeureusement d'un côté comme de l'autre tel une barque sur une mer déchainée : l'ouverture de la quatrième bouteille double maturation avait serieusement entamé ce qui lui restait d'adresse (et de dignité). Soudainement, dans un sursaut inattendu, notre bel ivrogne empoigna sa lame qui trainait à ses pieds et la brandit face au bar en criant : "aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah si seulement j'avais été Ishar Coeur de Lion"... il resta plusieurs longues secondes le bras tendu vers le plafond, l'arme étincellante, la bave aux lèvres, la truffe humide, et tout d'un coup, d'un seul, il s'écroula pour retomber sur le dos tel un cheval mort... quelques larmes de rhum s'écoulèrent de sa bouche comme pour évacuer le trop-plein...

Il n'en fallait pas plus à notre fantastique magicien : ni une, ni deux, ni même trois, il entra dans la Taverne et abaissa son regard intelligent et vif vers la casserole fraichement alcoolisée qui gisait sur le sol, il fut d'abord troublé par la fragilité qui émanait de cette scène, ce guerrier si fort, si noble autrefois, qui dormait là sur le sol, terrassé par la liqueur et l'amertume, tel un animal malade à qui la mort et l'oubli tendraient les bras. Touché et heureux que le ridicule ne tue pas (sans quoi cette taverne aurait des allures de cimetierre), il sourit en regardant une dernière fois cette carcasse de métal dormant, réfléchit quelques secondes puis releva sa robe jusqu'à la taillle, sortit son (gros) tuyau d'arrosage et se laissa aller dans un gros soupir sur le tas de ferraille qui dormait à ses pieds...

Deux bonnes grosses minutes plus tard, notre legendarus magus fit retomber sa robe et semblait tout bonnement satifsait de ce pur moment de plaisir que seul un gros pipi peut procurer, il se félicita même d'avoir bu ces deux litres d'eau quelques heures auparavant.

Orpheo le Fantastique ressortit du Temple de la Propreté avec le sentiment enivrant du devoir accompli, un large sourire vint s'inviter sur ses lèvres et il repartit rejoindre ses paires comme il était arrivé, en sifflotant joyeusement...

A suivre...



Ish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
promidef
Admin
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 34
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 3 Déc - 15:10

Ouahhh de la lecture Shocked

Heureux de constater qu'une suite est donnée aux aventures épiques de ces fiers personnages (ne sont pas inclus sous cette caratéristique les danseuses en tutu et chapeau pointu, ou autres adeptes masculins inconditionnels des robes longues sur les champs de bataille)

Je ne manquerai pas de retranscrire la suite de l'histoire aussi fidèlement que possible, dès que je disposerai du temps qu'il m'est nécessaire pour rédiger un délire personnel digne d'un vieux mage excentrique un écrit de la même qualité que celui ci-dessus Very Happy

Longue vie au Macdo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uthis



Messages : 226
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 3 Déc - 16:16

Comment se fait il que ce cher Promi tienne 4 bouteilles double maturation et fasse n'imp au tanking au bout de 2 verres?

Il y a des mystères que la science n'explique pas ... dixit Jacques Pradel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZaxCherokee

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 41
Localisation : nice

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Sam 4 Déc - 15:37

ouf il a pas ressorti mais dossiers perso^^j'ais eu peur de voir mon noms^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kendar

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 68
Localisation : limousin 87

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Mar 7 Déc - 16:54

Ishar tu as un sacré talent de conteur, on attend la suite.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesbernoisdelaigueagnelle.fr
promidef
Admin
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 34
Localisation : Lausanne

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Jeu 9 Déc - 16:14

Promidef continue de rêver paisiblement...

il se trouve sous une cascade, à proximité d'hurlevent....

Le soleil se couche...

une créature de rêve, aux courbes ydiliques, recouvre son corps nu aux muscles saillants d'huile de massage moteur...

Mais une odeur désagréable vient lui titiller les narines....

Promiterreur va se reveiller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishar

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 35
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Jeu 9 Déc - 16:45


Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Promiterreur est de retour !!!!!!!!!!!!!!!!!!

GASP !! No



Ish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishar

avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 30/06/2009
Age : 35
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 19 Oct - 15:49


La Cité de Hurlevent se réveille paisiblement, les oiseaux chantent, les enseignes marchandes ouvrent leurs portes, les crieurs de l'Hôtel des Ventes se chauffent la voix et terminent leurs hydromels, les enfants de l'orphelinat cours dans les rues, certains font les poches des passants inattentifs, d'autres crayonnent une marrelle sur les pavés encore froids devant la cathédrale. Et le soleil, témoin de ce chaudron bouillonnant de vie, s'apprête à briller de son plus beau sourire.

Cette quiétude cache une effervescence peu commune dans les rues de la capitale, depuis quelques jours des rumeurs et des bruits de ruelles se font entendre ci et là :

«Il paraît qu’on l’a aperçu chevauchant vers Orgrimmar…» (private joke)

«Voilà milles lunes qu’on attend son retour, nos vœux ont-ils été exaucé ?»

«Ils ont commencé à se barricader à la Taverne des Plaqueux, c’est bon signe, non ?» (re-private joke)

Le peuple est en ébullition depuis l’annonce des chamans : un Etre de Lumière ferait son retour en Azeroth avant l’arrivée des premières neiges, illuminant nos terres de son charisme et son don pour le combat. Bien que les détails ne sont pas légion, tous n’espèrent plus qu’une seule chose, le retour de l’Elu, l’enfant prodigue, le plus grand guerrier ayant cotoyé le pavé qui a eu comme une envie de s’i-so-ler (dédicace à un groupe Tauren pour adolescente…….)

Fervents défenseurs de l’Alliance, habitant de tout Azeroth, guettez l’horizon, surveillez les airs, consultez vos boules de cristal, priez vos Dieux, restez attentif, le Ciel nous envoie des signes qui laisse présager le retour que notre monde en quête de renaissance n’attendait plus…

TO BE CONTINUED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mananjary



Messages : 59
Date d'inscription : 20/05/2010
Age : 59

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Ven 19 Oct - 17:09

Translation ----- > Ishar is back!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladïne

avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 38
Localisation : Orbe

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Lun 22 Oct - 13:10

Je t'ai vu IG, mais je tiens à te le dire, sois le bienvenu à la Maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZaxCherokee

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 41
Localisation : nice

MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   Sam 27 Oct - 10:23

Et bin je vous plains si rantanplan redebaroulle sur Azeroth ,ca va chier^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le petit théâtre d'Ishar.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le petit théâtre d'Ishar.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Petit Bouchon à Boisbriand
» le petit lapin et les webradios
» [Aide] Aide sur le Français. (petit cours)
» 115 euro le petit lapin ???!!!!
» petit dread vénérable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nbng-wow :: La Taverne-
Sauter vers: